Forum Seniors

Ce forum est désactivé.

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Grèvons nous grèvons nououuus 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Foudre Bénie


avatar

Masculin Cancer Messages Messages : 798
Date d'inscription 16/10/2013
Localisation (B)

MessageSujet: Grèvons nous grèvons nououuus 8   Jeu 26 Mai - 17:05

Comme vous, et même plus que vous car je ne suis pas français, j'ai cherché à comprendre pour quoi ça bloque à ce point entre le Gouvernement et le syndicat majoritaire à propos du "projet de la Loi Travail" dont l'article 2 est la pierre d'achoppement dit-on.
Votre Droit est régi par une hiérarchie des normes, à laquelle le Code du travail n'échappe évidemment pas. La loi est la base commune du Code du travail.
Donc selon ce code:
1) les accords de branches professionnelles ne peuvent être moins avantageux que la Loi pour les salariés.
2) les accords d'entreprises ne peuvent pas être moins favorables aux salariés que les accords de branches.
3) enfin, les contrats de travail ne peuvent être différents des accords d'entreprises.
L'article 2 du projet de loi "Travail" modifie cette hiérarchie des normes.
La primauté de l’accord d’entreprise en matière de durée du travail devient le principe de droit commun. En clair, l'accord d'entreprise primerait dorénavant sur l'accord de branche. En matière de temps de travail, de nombre maximum d'heures par jour et par semaine, de majoration des heures supplémentaires, de temps de repos ou de congés payés, l'accord d'entreprise pourrait être "moins disant" que l'accord de branche. Ouais, que veut dire "Moins Disant" ?
-->En droit administratif, le moins-disant (ou la moins-disante) est l’individu (ou l’entreprise) qui fait l’offre la moins chère lors d’une adjudication.
Vous avez compris, j'espère, qu'un accord intervenu au niveau d'une entreprise ne peut pas offrir moins que celui de la loi du Travail. Je devrais dire: pouvait car c'est ça qui change tout !
Est-ce dangereux ?
C'est déjà la cas chez nous depuis qq années et on n'en est pas morts. On n'est pas vraiment euphoriques non plus. Pas le choix.

Que dit à ce sujet la majorité de vos farouches opposants ?
Si j'ai bien pigé, ils redoutent entre autre que l'inversion de la hiérarchie des normes ne permette un chantage à l'emploi. De quelle manière ? Eh bien, la direction d'une entreprise pourrait ainsi être tentée, par exemple, de menacer de supprimer des postes, en prenant pour prétexte une dégradation de la situation économique, afin de contraindre les syndicats à signer un accord moins favorable aux salariés que l'accord de branche.
Personnellement, cette raison-là, pour menaçante qu'elle soit, ne le sera pas plus qu'elle ne l'est déjà tout simplement parce qu'aucune loi n'a jamais empêché un employeur de vous fiche à la porte, il n'a besoin pour cela que d'une raison valable, et tout le monde sait qu'on peut en trouver quand on cherche bien. La mauvaise foi triomphe souvent dans le monde entre le gros et le mince...c'est ce que le café du commerce décensure à son comptoir mais croyez-moi (j'ai été employeur ET salarié, enfin dans l'ordre inverse, donc je connais la zizique) langue licencier quoi qu'on en pense dans les chaumière, n'est JAMAIS une petite affaire vite réglée, un truc négligeable. En tout cas pas dans les entreprise à taille humaine. C'est toujours un crève coeur entre deux personnes et des paperasses infinies.
En Belgique, l'employeur peut donc licencier pour raison économique sans être "convoqué" en commission partiaire ou autre - c'était déjà le cas pour moi dans les années 80 - et ce n'est pas pour autant qu'on licenciait à tour de bras. Pas plus ni moins qu'actuellement. Par contre l'offre et la demande ont bien changé. En mal.

Revenons à la France.
La vérité est que les syndicats pestent aussi (surtout ?) contre le fait que ce soit un Ministère Socialiste qui est à la barre de ce navire-là. Car c'est évidemment contre nature de légiférer vers moins de "sécurité d'emploi" et de "garanties" quand la "gauche" est au pouvoir. Le problème est que la Société - et donc les entreprises - ne sont plus du tout les mêmes qu'il y a seulement 20 ans ! NOUS ne sommes plus les mêmes non plus. Nous sommes plus exigeants parce que plus évolués, politiquement et socialement parlant. Revenir en arrière est contre nature là aussi. Et nous sommes plus endettés dans les ménages. Imaginez vous que mon père n'a jamais rien acheté à crédit, ça le rendait malade !! h
La France, mais pas seulement elle en Europe, est confrontée à un dilemne : ou elle met de l'ordre dans ses écuries, ou le crottin va finir par l'empoisonner parce qu'il y a accumulation et personne n'est prêt à prendre le balai. Disons aussi, pour ne pas accable outre mesure les Gouvernants actuels (les vôtres et les autres), que ceux qui les ont précédés n'étaient certainement pas meilleurs gestionnaires. Celui qui arrive hérite des zones sombres et des trous dans la caisse laissés par l'ancien !
C'est exactement pareil chez nous mais nous avons commencé à "nettoyer" un peu plus tôt ; en fait nous belges dégustons depuis une bonne grosse dizaine d'années et le trou était tellement grand qu'il faudra encore une 20ne d'années avant d'arriver sous les fameux 3% de déficit requis par l'Europe. L'État a coupé dans tout et augmenté les prélèvements partout ! La santé coûte cher, vous ne verrez pas ici de gens sortir du pharmacien avec un cabas rempli de boîtes à ras bords !!

Et les grèves dans tout ça ? Ben, c'est un des moyens pour faire entendre sa voix, assez fort pour que ceux d'en haut comprennent qu'il faut légiférer avec bon sens et en commun accord. En souplesse. Donner plus de pouvoir aux sociétés privées pour gérer leur planning et les effectifs salariés en fonction des commandes, est-ce sain, est-ce social, est-ce logique, sera-ce productif ? Ça mérite qu'on y réfléchisse longtemps et à tête reposée ; je ne suis pas sûr que la tournure des événements dans les rues suivent la bonne manière, ni la fin de non-recevoir du 1er ministre. Ce n'est pas en brûlant des pneus, qui polluent énormément, que les choses vont bouger dans le sens souhaité.
Nous, membres de ce forum, pourrions nous dire, égoïstement : bof je suis à la retraire, ça ne me concerne plus, j'ai assez bossé, galéré, souffert, etc. mais en fait c'est inconscient parce que tout se tient, la retraite dépend de tout le reste, tout est dans tout. Qui croyez-vous paie les retraites ? Ne pensez surtout pas que c'est ce que VOUS avez cotisé qui VOUS paie actuellement, c'est du pipeau, cet argent là a depuis longtemps été dépensé à autre chose. Ceux qui vous paient sont ceux qui produisent et bossent maintenant.
Vous voyez où se trouve le big problème ? Moins de travail, moins de pognon dans les caisses de l'État. On a été à 2 doigts du ravin en 2008, ça va faire bientôt dix plombes et on en est pas encore sorti (loin de là), vous croyez que c'est impossible une faillite d'État ? Pensez à l'Allemagne et à l'Argentine.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un jour, je revivrai en Théorie,
car en Théorie tout se passe bien.
Revenir en haut Aller en bas
ber59


avatar

Masculin Messages Messages : 922
Date d'inscription 16/10/2013

MessageSujet: Re: Grèvons nous grèvons nououuus 8   Jeu 26 Mai - 17:40

oui mais pour qu'oi toujours le même scenario toujours aux peuples de faire des efforts . plus les gents s'appauvrissent plus les gros gagne de l'argent
Revenir en haut Aller en bas
 

Grèvons nous grèvons nououuus 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Seniors :: Actualités~Service ~Retraite :: ACTUALITÉ ~ SOCIÉTÉ :: ► Faits divers insolites & Sondages & Actu People-